Canton d’Authon-du-Perche

Authon est une commune habitée depuis 2000 ans. En effet, ses premiers habitants furent vraisemblablement des Celtes. Conquise par les Romains au début de notre ère, le village fut nommé Augustunum. Les romains installèrent un temple à la gloire de l’empereur au sommet de la colline, à la place de l’actuelle église. Une voie roamine passait un peu plus au nord. Ainsi, une communauté d’artisans travaillant notamment le fer prospéra.

Au moyen-âge, la ville fut élevée au rang de baronnie.

Authon-du-PercheElle constituait une des cinq baronnies du Perche-Gouët, dont elle fut un temps la capitale. Si elle sembla épargnée par les ravages de la guerre de Cent-Ans, la ville profita de l’essor qui suivit. De nombreux bourgeois s’y installèrent. Parmi ceux-ci, se développa une importante communauté de protestants. L’église protestante d’Authon était très réputée dans l’ouest de la France et le pasteur d’Authon, Jacques Couronné, fut choisi pour célébrer les obsèques du duc de Sully, premier ministre du roi Henri IV, en 1641. De cette époque de faste, nous avons hérité de
nombreuses maisons cossues. L’une des plus connues est « La Poivrière » qui est très bien conservée.

La ville vivait beaucoup du commerce des étamines, aussi lorsque les protestants furent chassé de France, à la fin du XVIIe siècle, ils emportèrent avec eux leurs capitaux et leur savoir-faire, portant de ce fait un important coup à l’économie locale.

Authon déclina alors et les marchands de textiles et les bourgeois furent remplacés par des marchands de grains et de bestiaux. La baronnie fut rattachée au comté de Charbonnières en 1713.

Authon continua à évoluer en tant que village de campagne. En 1836, on lui rattacha la commune de Saint-Lubin-des-cinq-fonts. L’arrivée du chemin de fer à Authon, en 1884, donna un nouvel élan à la ville, créant un nouveau quartier autour de la gare. La ville s’agrandit et se modernisa, elle fut l’un des précurseurs de l’éclairage électrique dans la région. L’église Saint-André fut reconstruite. Cependant, la gare fut bombardée pendant la seconde guerre mondiale et le service s’arrêta bientôt. La mutation des campagnes entraina un léger déclin de la commune.

Cependant, Authon enregistre un fort regain d’intérêt avec le développement de l’attrait du Perche. La commune met en avant son charme de village de campagne, à proximité  de Paris, et accueille de nombreuses résidences secondaires et des nouvelles installations. Authon peut donc désormais faire découvrir ses deux millénaires.

Laisser un commentaire